Responsabilisation

Le rôle de l’autonomisation des femmes et de l’égalité des sexes dans la réalisation du développement durable

Posted by admin

L’un des principaux programmes du système social dans le monde est d’autonomiser les femmes et de parvenir à l’égalité des sexes qui aboutirait à terme à une amélioration durable de la situation économique des femmes. Pour y parvenir, plusieurs initiatives ont été prises par les gouvernements de différents pays en développement. Plusieurs études ont déjà été menées dans le but de déterminer le rôle des femmes dans les différents pays en développement dans la réalisation du développement durable. Cela a montré que l’utilisation de la main-d’œuvre féminine est encore très négligeable dans le développement économique général de plusieurs pays en développement. Il a également conclu que les femmes ont encore une place dans la société où elles ont très peu d’occasions de contribuer au développement social de la province. Il va sans dire que si différents droits et privilèges spéciaux ont été introduits pour les femmes, il y a eu plusieurs cas de violations horribles de ces droits affectant l’équilibre de la société. Il est clair que les femmes ne seraient pas en mesure de jouer de manière optimale des rôles cruciaux dans les domaines social, économique, environnemental et politique tant que les femmes ne seraient pas pleinement en leur pouvoir et que nous n’atteindrions l’égalité des sexes dans la société.

L’autonomisation est un processus social multidimensionnel qui aide les individus et les communautés à acquérir le contrôle souhaité sur leur vie. Ce processus favorise principalement le droit de pouvoir chez les individus qui les utiliseraient correctement dans leurs vies, communautés et sociétés pour résoudre les divers problèmes. Lorsque cette autonomisation vise à élever la communauté des femmes, on parle d’autonomisation des femmes. L’autonomisation des femmes aux fins de parvenir à l’égalité des sexes est certainement une priorité absolue dans les divers programmes de la plupart des pays du monde. C’est également un fait clair que l’inégalité entre les sexes dans les pays en développement est élevée par rapport aux différents pays développés.

Le terme «développement durable» apparaît lorsqu’il y a un changement continu dans la perception humaine de la définition du développement. Il a été noté que les perspectives de développement se sont progressivement déplacées à un point où nous le considérons comme un développement durable. Le principal objectif du développement dans les années 50 et 60 était le développement de la capacité de production et la croissance économique du pays. Dans les années 1970, l’attention s’est largement déplacée vers les diverses questions de richesse telles que la répartition des revenus et le développement social. La sensibilisation au fossé important entre les riches et les pauvres était l’un des programmes les plus importants à résoudre. Au cours des décennies suivantes, l’attention s’est tournée principalement vers la protection de l’environnement, ainsi que sur plusieurs autres programmes. Le développement durable peut donc être qualifié de développements qui ont la capacité de répondre aux demandes du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. En bref, le concept de développement durable exige un développement global, global et intégré.

Plusieurs études ont été menées montrant que le développement durable n’est pas possible sans l’autonomisation des femmes. L’autonomisation des femmes aboutirait en fin de compte à la croissance économique, à la bonne gouvernance, au développement politique et au développement social.

Les femmes des différentes zones rurales n’ont toujours pas les bonnes opportunités pour avoir un accès adéquat à la bonne éducation, aux technologies modernes et au soutien financier. En outre, la plupart des femmes rurales de plusieurs pays en développement n’ont pas accès à une éducation de qualité et n’ont donc pas pu développer leurs compétences avec succès. Toutes ces circonstances font que les femmes restent des observatrices passives et sont incapables de contribuer au secteur économique. Il faut donc mettre davantage l’accent sur la fourniture d’une bonne éducation aux femmes des coins et des coins du pays.

Enfin, nous pouvons conclure que l’autonomisation des femmes, puis l’élargissement d’une représentation appropriée dans les organes chargés de l’application des lois et les organes législatifs, contribueraient à promouvoir le développement durable dans les pays en développement. Les principales recommandations devraient inclure les mesures suivantes.

– Promouvoir l’autonomisation des femmes et ensuite l’utilisation appropriée de la main-d’œuvre qui stimulerait à terme la croissance économique.

– Fournir une éducation de qualité et un maintien de la santé aux femmes afin d’améliorer la productivité ainsi que le développement social.

– Renforcer la communauté des femmes et leur assurer ensuite une représentation suffisamment juste aux différents niveaux de décision dans différentes responsabilités.

– Protéger les droits des femmes pour faire de la communauté des femmes des participants actifs dans les arènes sociale, économique, culturelle et politique des pays en développement, ce qui à son tour conduirait au développement durable.

N’hésitez pas à partager vos pensées, suggestions et commentaires ci-dessous.

Leave A Comment